Le massif du Canigou vu depuis la Provence 

Loin de la quête des objets profonds de l'univers, vers lesquels je pointe habituellement mes objectifs,
ce ne sont pas les planètes, les nébuleuses, les galaxies et autres amas d'étoiles dont il est question ici,
 mais d'un phénomène particulier qui est visible lorsque de nombreux facteurs différents se retrouvent réunis ensembles.
Ce n'est pas non plus  des photographies de paysages de couchers de soleil communs.


    Ce spectacle magnifique offert par  la nature se produit deux fois par an, aux alentours de février et de novembre,
 lorsque l'alignement magique de la lumière rasante du coucher du soleil nous révèle la chaîne orientale des Pyrénées en contre-jour depuis notre région entre Marseille et Toulon.
Les Pyrénées sont pourtant éloignées de 260 km et situées à 90 mètres sous l'horizon.

 Cette observation est rendu possible parce que la lumière suit la rotondité de la terre, guidée par les basses et froides couches atmosphériques, nettoyées des nuages et brumes par un Mistral vigoureux.
Mais il faut également que le ciel soit dégagé au dessus de l'Espagne, sur les sommets des Pyrénées et sur la méditerranée.
Cela explique que l'observation soit rare, tant de conditions sont nécessaires.





2001          2004           2008   

2011            2012              2015  


Laissez un commentaire
retour